Mardi, 29 Avril 2008 14:56 webmaster
Imprimer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Portrait type du dirigeant de PME

Peut-on définir de façon universelle ce qu’est un dirigeant de PME ?

Le premier réflexe pour cela est de se référer aux statistiques mais une fois encore la réalité du terrain montre que les choses ne sont jamais simples et que cette fonction est avant tout marquée d'une très grande diversité.

Point de définition unique donc et une forte influence de l'environnement.
Savant mélange d'animateur d'équipe, notre "patron" est tantôt celui qui soutient, qui protège, tantôt ce quasi aventurier qui prend des risques et agit de façon proactive par rapport à son environnement.

D'une manière quasi systématique on peut remarquer que ce sont les rencontres, les situations, les opportunités, bref le contexte global qui modèle le chef d'entreprise. Il en résulte évidemment une grande diversité des situations des dirigeants de PME, d'où une inévitable difficulté à les catégoriser.

La bonne approche est de compléter les informations statistiques basées sur la taille de l'entreprise, son secteur d'activités... avec une étude de l'activité des dirigeants et des caractérisques de leurs entreprises.

On ne peut pas dissocier le dirigeant de son entreprise et de son environnement : son métier ne peut se comprendre qu’à travers ses interactions permanentes avec son environnement et son organisation.

La forme juridique adoptée par l'entreprise (SARL, SA...) mais aussi son mode d'exploitation (franchise, filiale, familiale...) influent sur la perception du métier de dirigeant de PME ; malgré tout tous partagent un socle commun : les responsabilités.

Les risques encourus sont importants. A la fois d’ordre juridique, financier, économique et social, ils impliquent le dirigeant à titre personnel et professionnel. Le dirigeant porte aussi une responsabilité vis-à-vis des salariés qu’il emploie.

Récemment de plus en plus d'études sur le sujet voient le jour, mais les PME n'ont pas toujours été ainsi considérées comme des acteurs à part entière de l'économie, on assite là à une véritable reconnaissance économique et politique de la PME.

Loin d'une certaine image "héroïque" du dirigeant de PME preneur de risques, les entrepreneurs sont optimistes et persévérants, il sont la passion de réaliser mais le secret de leur réussite est plutôt une question de comportement que de traits de caractère et dans leur grande polyvalence.

Le système de valeurs des dirigeants détermine en outre leur mode de management, et les orientations stratégiques impulsées.

La dimension essentielle du métier de dirigeant est l’aspect décisionnel. Tour à tour expert, manager ou stratège il doit faire face à tout ce qui survient et vit donc dans une sorte d'urgence permanente dans laquelle il doit trouver le bon chemin dans un univers complexe... souvent très seul.

Le répertoire opérationnel des métiers et des emplois (ROME) de l’ANPE s'est hasardé à donner une définition de l’emploi-métier n° 33311 de chef d’entreprise/dirigeant de PME :
"Détermine la stratégie de l’entreprise et dirige sa mise en œuvre. Choisit les produits fabriqués ou les services fournis par l’entreprise, et définit les marchés sur lesquels elle exerce son activité. Rassemble et gère les moyens de l’entreprise (humains, financiers, techniques). Dirige et anime les hommes pour atteindre les objectifs fixés. Veille au développement de l’image de l’entreprise."

On distingue souvent quatre grands profils de dirigeants en fonction de leur rapport à l’innovation : le prospecteur, le suiveur, l’innovateur et le réactif.

Chacun va évoluer en fonction de :

 

Mais plus que toute autre chose, ce qui peut permettre de mieux comprendre les dirigeants de PME ce sont les processus par lesquels ils agissent et prennent leurs décisions.

Mis à jour ( Mardi, 29 Avril 2008 15:51 )