SQUITEL

 
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

CMMI en bref

Email Imprimer PDF

CMMI, ou Capability Maturity Model Integration, est une approche multidisciplinaire d'ingénierie des systèmes couvrant les compétences et processus, tant techniques que managériaux. C'est un modèle de référence qui permet d'évaluer le niveau d'organisation globale d'une entreprise IT selon son degré d'utilisation de bonnes pratiques, en génie logiciel et management.

Dans les années 1980, le DoD (Department of Defense) américain a demandé l'élaboration d'un référentiel de critères lui permettant d'évaluer ses fournisseurs de logiciel, le SEI (Software Engineering Institute) a ainsi donné naissance à CMM en 1991 qui devait finalement évoluer vers CMMI en 2001.

Les bonnes pratiques préconisées par le modèle (approche étagée) sont rassemblées en 22 domaines de processus eux-mêmes regroupés en 5 niveaux de maturité :

  1. Initial : Les facteurs de réussite des projets ne sont pas identifiés, la réussite ne peut donc être répétée.
  2. Reproductible : Les projets sont pilotés individuellement et leurs succès sont répétables.
  3. Défini : Les processus de pilotage des projets sont mis en place au niveau de l'organisation par l'intermédiaire de normes, procédures, outils et méthodes.
  4. Géré : La réussite des projets est quantifiée ; les causes d'écart peuvent être analysées.
  5. Optimisé : La démarche d'optimisation est continue.

Le niveau 1 Initial est le niveau plancher. Les résultats sont imprévisibles (respect des coûts, de délais et de qualité...) et l’atteinte des résultats repose plus sur les hommes, sur leur engagement et leur bonne volonté, que sur l’application rigoureuse de bonnes pratiques bien définies.

Le niveau 2 est orienté Projet. Il garantit que les pratiques de base de la gestion de projet sont systématiquement mises en œuvre (gestion des exigences, estimations de charge, suivi de projet, mesure d’indicateurs, contrôle qualité, …), même dans les contextes difficiles. Les projets respectent généralement leurs engagements, la discipline s’exerce projet par projet. Certains processus sont maîtrisés et il est possible de les répéter.

Le niveau 3 est Défini. L’organisation dispose d’un ensemble de processus standards qui sont adaptés à chaque projet, capitalisant ainsi l'expérience projet par projet et améliorant le capital commun.

Le niveau 4 est géré quantitativement. Les processus clés sont sous contrôle statistique (surveillance d’indicateurs quantitatifs, et actions correctrices si dérives observées) ; élimination des causes spéciales de variation.

Le niveau 5 est Optimisé. L’organisation est dans une boucle permanente d’amélioration continue.

Pour en savoir plus vous pouvez vous rendre sur le site officiel http://www.sei.cmu.edu/cmmi.

Mis à jour ( Mardi, 22 Avril 2008 16:40 )  

En bref

70% des échecs de stratégie sont dus à sa mauvaise exécution1 et très souvent à cause de l’inadéquation du Système d'Information.

1 “Why CEOs Fail” Fortune, June 21, 1999

Evitez de vous retrouvez dans cette statistique, faites appel aux spécialistes de Squitel !